Une nouvelle étape du NPNRU Rémois

Le 24 juillet 2020 a débuté la démolition des immeubles situés 6 rue Olympe de Gouges et 7, 9 avenue du Général Bonaparte (105 appartements) au cœur du quartier Croix-Rouge, secteur Pays de France.


La charte signée le 8 juillet 2020, entre la communauté urbaine du Grand Reims, la ville de Reims et les trois principaux bailleurs de Reims, pointe les rôles respectifs de ces partenaires pour métamorphoser en profondeur quatre quartiers de Reims avec le soutien financier de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Ces cinq organismes partagent l’objectif de maintenir la meilleure qualité de vie possible des Rémois pendant les chantiers de transformation de leur environnement, jusqu’en 2024 au moins.


Le Foyer Rémois intervient sur deux des quatre quartiers concernés : Croix-Rouge et Europe.


👉 Construire demain avec le renouvellement urbain


Une première tranche de démolition sur le secteur Gouge et Bonaparte


Les trois immeubles concernés par la démolition font face au lycée Arago et à la gare de TRAM du même nom. Construits en 1972 par Le Foyer Rémois, ces immeubles, comme d’autres prévus à la démolition, n’avaient pas été réhabilités au cours du premier projet de renouvellement urbain.


En dehors du 7 avenue Bonaparte vide depuis 2012, les immeubles situés 6 rue Olympe de Gouge et 9 avenue Bonaparte ont été libérés de toute occupation par l’intermédiaire d’un plan de relogement porté par les équipes du Foyer Rémois du 2 mars 2017 au 28 novembre 2018. 39 ménages avaient été accompagnés individuellement et relogés dans des logements en phase avec leur projet de vie.


Depuis le 16 décembre 2019, les opérations de déconstruction sont à l’œuvre : tri des matériaux, récupération, dévoiement du réseau de chauffage urbain... autant de phases qui ont rendu possible aujourd’hui le grignotage minutieux de la super structure des immeubles. Cette phase s’est étalée jusqu’au mois d’octobre 2020.



Et après ?


Une des particularités du projet de renouvellement urbain rémois est la mise en place d’une expérimentation d’urbanisme transitoire. La ville de Reims, la communauté urbaine, l’État et Le Foyer Rémois partagent l’ambition d’un renouveau en profondeur de ce secteur. Pour chaque partenaire, la nécessité de créer une forme de « jachère » urbaine, une respiration dans la construction, doit permettre de favoriser les projets futurs, tout en participant au changement de l’image. Le secteur se tournera demain vers l’économie et l’accession à la propriété.


« L’urbanisme transitoire... il s’agira dès l’automne de donner une fonction éphémère aux fonciers rendus disponibles. Cette expérimentation suivie par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine dans le cadre de son programme Anru +, force à l’ambition et à la créativité. Les partenaires tenteront par ailleurs de rendre éligible ce projet à la démarche quartier fertile qui sera initiée dès le printemps 2021 » illustre Sylvain Le Viol, Directeur commercial et du développement du Foyer Rémois.

Lancement du plan de relogement du secteur Savoyard


19 ménages vivants aux 15 et 17, rue des Savoyards sont concernés par ce plan de relogement. L’association Foyer le renouveau possède également son bureau dans le secteur concerné par la future démolition. Concernant l’association, un accord a été mis en place visant à reconstruire un bâtiment pour la reloger avant la démolition.



Concernant les locataires, la première étape a été l’envoi d’un courrier co-signé par la ville et Le Foyer Rémois informant d’une date de réunion pour présenter le projet. Cette rencontre a eu lieu le 10 septembre 2020, l’occasion de rencontrer les locataires afin de leur donner les informations détaillées concernant le projet et répondre aux éventuelles interrogations.



Dès le lendemain de cette réunion publique, les ménages ont été contactés individuellement et les rencontres à domicile ont pu s’étaler jusqu’au mois d’octobre 2020. Quatre relogements ont déjà été réalisés en 2020.



LOGO_FOYER_REMOIS sign.png

Bonjour et merci pour votre visite !

Le Foyer Rémois vous présente à travers ce site son rapport d'activité annuel.

* Le Foyer Rémois, en tant que responsable de traitement met en œuvre un traitement de données ayant pour finalité la gestion et le suivi des réponses à vos demandes. Ce traitement est fondé sur l’intérêt légitime du responsable de traitement de gérer les relations avec les personnes ayant souhaité rentrer en contact avec lui.

 

Vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification, d’effacement, de limitation et d’opposition au traitement de vos données.

 

Pour en savoir plus sur le traitement des données et vos droits cliquez ici.